Venir à bout rapidement de l’algoneurodystrophie de la cheville avec la tecarthérapie Winback :

.

.

L’algoneurodystrophie, une pathologie handicapante :

.

Également connu sous le nom de Syndrome Douloureux Régional Complexe (SDRC), l’algoneurodystrophie est un phénomène articulaire pouvant provenir de multiples causes. Il est dit idiopathique puisqu’aucune cause n’est facilement identifiée.

 Dans 50 % des cas, un traumatisme en serait la cause. L’affection apparaît au moment de la lésion ou bien quelques jours après. Dans le reste des cas, la source peut être vasculaire (phlébite), métabolique (diabète, hyperthyroïdie) ou médicamenteuse. Certains chercheurs émettent l’hypothèse que le stress serait un facteur aggravant de cette pathologie.

On ne connaît pas l’origine exacte de ce phénomène dans lequel le système nerveux connaît une hyper-réaction. Ce dysfonctionnement entraîne la dilatation des vaisseaux sanguins. Un œdème va se former sur une cheville désormais rouge, gonflée et douloureuse. Le malade ressent des douleurs sourdes permanentes qui s’intensifient pendant la nuit, signe d’une pathologie inflammatoire. Il souffre aussi de fourmillements, des brûlures et parfois des crampes peuvent apparaître. L’articulation se raidit, on parle de phase chaude.

Dans un second temps, les signes inflammatoires diminuent, on entre en phase froide. La douleur devient plus diffuse à mesure que l’œdème diminue et que la rougeur et la chaleur disparaissent.

La souffrance que cause cette pathologie est particulièrement grande, il faut souvent compter entre 6  à 12 mois pour qu’elle disparaisse. Malheureusement, chez un dixième des personnes atteintes, elle persiste plusieurs années, laissant des séquelles définitives et souvent invalidantes.

.

Soigner l’algoneurodystrophie avec Winback :

.

Dans le cas d’une pathologie aussi désagréable que peut l’être celle-ci, il convient de faire au mieux. La prise en charge la plus rapide possible est impérative et le recours à un kinésithérapeute de façon immédiate, en mobilisant doucement et sans douleur peut être un élément déterminant dans l’évolution de la maladie. Les massages et les mouvements opérés pourront grandement soulager le patient et lui permettre de retrouver la mobilité perdue. Pour mettre toutes les chances de votre côté, choisissez un praticien équipé de Winback.

Les raisons de choisir Winback sont nombreuses et logique. Tout d’abord l’amélioration du drainage lympathique et la revascularisation 6 fois plus rapide réduiront l’œdème et la dilatation  du membre. Ensuite, l’effet antalgique immédiat minimisera le recours à une médicamentation qui peut s’avérer lourde et éreintante pour le patient et facilitera le gain d’amplitude. Les effets positifs et biologiques de la technologie de radiofréquence Winback permettent à raison de 2 séances par semaine en phase chaude et 3 en phase froide de traiter les rétractions capsulo-ligamentaires  (voir notamment notre article sur les capsulites rétractiles) et de lutter contre l’enraidissement articulaire.  Dans une pathologie similaire comme la capsulite rétractile de l’épaule, Winback a démontré qu’il était plus efficace avec un bénéfice en flexion de 8,45% plus important  et un gain en rotation externe 2 fois supérieur à un traitement sans équipement.

Si vous en souffrez vous-même, Winback vous recommande en outre de recourir aux bains écossais alternant exposition au chaud et au froid de la région touchée.