Inflammation : plutôt Cryo ou Cryo/Thermo shock ?

Quel est votre traitement dans les cas d’inflammation ? C’est la question qui a été posée à un panel de confrères équipés Winshock en Europe.

Parmi les quatre options possibles, c’est la Cryo Thermo Shock qui l’emporte assez largement, avec 60% des traitements quotidiens. Cette méthode apporte une solution rapide pour le traitement des inflammations chroniques via ses deux modes possibles :

  • Le « 2.0 », avec électrodes fixées sur le patient pendant 20 minutes (température de -4°C à 40°C)
  • Le « manuel expert », pour un traitement de 5-10 minutes avec des températures plus extrêmes (-15°C à 45°C)

La Cryo Thermo est sans conteste la meilleure réponse à un traitement inflammatoire et s’appuie sur la réaction de Hunting. Son principe ? Appliquer du froid extrême pendant 4-5 minutes, puis laisser la zone froide se réchauffer à l’air libre.

WINSHOCK va plus loin et apporte une solution plus rapide en accélérant le réchauffement de la zone par l’application d’une température qui passe de -15°C à 45°C en 25 secondes, ce qui a des vertus de drainage (vasoconstriction ou vasodilatation).

Cette technique entraîne une augmentation de la quantité de sang dans les capillaires en réaction à cette variation de température (comparable au choc thermique par cryothérapie gazeuse).

Quels en sont les effets ?

Une diminution de l’œdème, de l’inflammation, ainsi que de la douleur d’origine inflammatoire. De plus, le cycle Cryo Thermo peut se dupliquer plusieurs fois afin de renforcer l’élimination de tout foyer inflammatoire.

La Cryo est la deuxième utilisation dans les cas d’inflammations, avec 35% des traitements. Elle constitue une solution gagnante sur trois pathologies :

  • L’inflammation aigüe : la Cryo se trouve renforcée par le courant Push In (presque 100% des cas) afin que le froid intensif soit plus pénétrant en profondeur. En effet, le mode Cryo permet d’abaisser la température en dessous de 15° (seuil de température déclenchant l’effet analgésique Gate control) en moins de 2min, en comparaison avec une vessie de glace classique qui met près de 20 min pour descendre sous les 15 degrés.
  • Le post traumatisme confirme un traitement en main libre (2.0) pour une durée de 15-20 minutes afin de résorber l’œdème et combattre la douleur inflammatoire.
  • La levée de tension. Associée au courant PRESS, la Cryo offre une véritable alternative afin de lever les contractures en très peu de temps (approx. 2 minutes). L’application sur les points moteurs permet de lever rapidement les tensions afin de libérer les amplitudes articulaires.

Le graphique ci-dessus illustre bien le fait que le mode Cryo permet de stabiliser très rapidement la température cutanée autour des 4°C. Cette hypothermie prolongée entraîne donc une vasoconstriction permettant de limiter l’apparition de l’œdème.

Vous souhaitez en savoir plus sur les courants associés ? Cliquez ici !

Merci à tous les confrères qui nous aidé dans cette étude, nous avons beaucoup appris et sommes ravis des résultats obtenus.

L’Académie SWIMS