Le kinésithérapeute jean-Christophe Nicolas, spécialisé en pathologie sportive, a choisi l’énergie Winback pour accompagner les triathlètes de l’IRONMAN de Vichy et sera présent le jour J pour prodiguer des soins de préparation et de récupération.

Il a accepté de répondre à nos questions quelques jours avant cet événement d’ordre mondial :

Pourquoi avoir choisi la Tecarthérapie Winback pour préparer les triathlètes de L’IRONMAN ?

Avec IRONMAN Vichy et IRONMAN 70.3 Vichy, cela fait un des plus grands rassemblements mondiaux de triathlètes longue distance sur le même week-end ! Sont présents des athlètes du monde entier et L’IRONMAN Vichy 2017 délivrera cette année 40 slots pour le Championnat du Monde IRONMAN de Kailua Kona à Hawaii 2018. De très nombreux triathlètes connaissent la Tecarthérapie et sont demandeurs de ce type de soins. La Tecarthérapie Winback s’intègre parfaitement à ce genre de manifestation car elle laisse les mains du kiné libres pour qu’il puisse exercer son art (Thérapie manuelle ou massage).

Vous arrive-t-il de traiter des blessures sur le terrain avec Winback ?

Je serai présent à partir du jeudi afin de soigner les petits bobos d’avant course, mais surtout après la ligne d’arrivée (accompagné de 40 étudiants de l’IFMK de Vichy) afin d’aider à la récupération des coureurs.

Les principales blessures musculo-squelettiques que l’on rencontre sont les tendinopathies des membres inférieurs (tendon rotulien/tendon d’Achille/aponévrose plantaire) ainsi que des douleurs cervicales ou lombaires. Associée à d’autres techniques de kinésithérapie (mobilisations articulaires/étirements/dry needling/taping neuro musculaire) la Tecarthérapie Winback est une aide précieuse à la réussite de mes traitements.

Quel est le programme utilisé pour aider les athlètes à bien récupérer ?

Pour la récupération j’utilise principalement le mode CET à 30% en gardant mes mains libres grâce au bracelet. Les triathlètes apprécient la sensation de chaleur car dans la période de repos qui suit l’effort, on assiste à une diminution de la température du corps.

Une histoire ou une anecdote à nous raconter ?

Une fois un triathlète est arrivé 3 jours avant la course en boitant…Il m’a expliqué que le samedi précédent en déménageant sa copine, il s’était fait tombé la gazinière sur la cuisse ! Heureusement il n’avait rien de cassé, mais il avait un très gros hématome sur la face antérieure de la cuisse et un quadriceps sidéré ! Ma première indication a été de lui dire de renoncer à la course, mais cela était inconcevable pour lui ! Après la première séance il a réussi à contracter son quadriceps. Je l’ai traité les 2 jours suivants afin de drainer l’hématome. Malgré cela il boitait encore le samedi soir et je restais pessimiste pour qu’il puisse enchainer 3,8 km de natation,180 km de vélo et un marathon. Il a quand même pris le départ…et finit la course.

Pour me remercier il est venu m’offrir sa médaille de finisher, récompense qui a pourtant une valeur inestimable pour un participant à l’IRONMAN ! Elle trône maintenant dans mon cabinet.

Jean-Christophe NICOLAS

Masseur-Kinésithérapeute spécialisé en  pathologie sportive

Professeur à l’école de kinésithérapie de Vichy (IFMK Vichy)

* Précaution d’usage :  un traitement réalisé avec les bracelets Myback ne doit pas excéder 4 min avec une intensité inférieure à 40%.

2019-02-19T14:49:05+00:00
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site.
Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.
Voir notre Politique de Confidentialité.
Ok