La tecarthérapie Winback lors de la réathlétisation : un complément idéal

Après une blessure, la technologie de tecarthérapie Winback peut venir compléter et rendre plus efficaces les exercices proposés par le praticien. Dans la vidéo ci-dessous, le patient est en phase de réathlétisation suite à une lésion du psoas droit antérieur (tiers supérieur). En plus de l’utilisation du TRX en excentrique et en chaîne cinétique fermée (CCF), le kinésithérapeute y ajoute la tecarthérapie Winback. Ici, il utilise le RET 2.0. L’électrode de référence est collée sur les abdominaux, et l’électrode RET sur la face antérieure de la cuisse. Le programme utilisé est RET LOWPULSE, à une intensité de 30%.

Pourquoi utiliser la tecar thérapie Winback dans ce type de cas ?

Le but de cette association est d’être encore plus précis pour ce type de travail, en optimisant la vascularisation des tendons et la cicatrisation des muscles. Il est préférable de travailler dans ces zones là en thermie douce, donc en low pulse autour de 30 %. Cela permet également de travailler plus longtemps.

Merci à Thierry Alfocea, kinésithérapeute basé à Levens (06), entraîneur d’une équipe de foot, manager d’une salle de remise en forme et sportif accompli. Tout cela avec une passion communicante et un dynamisme incroyable !

Vous souhaitez en savoir plus et être formé à l’utilisation des équipements Winback ? Inscrivez-vous à l’une de nos formations !