Lutter contre la cellulite fibreuse avec la tecarthérapie Winback

La cellulite fibreuse : qu’est ce que c’est ?

La cellulite est un phénomène physiologique naturel au cours duquel les cellules graisseuses, accumulées dans l’hypoderme le déforment.

Petit rappel du stockage des masses graisseuses :

Les cellules graisseuses (adipocytes) sont situées dans des lobules, eux-mêmes séparés par de fines cloisons fibreuses et irrigués par de nombreux capillaires sanguins. Pour fonctionner, notre organisme doit emmagasiner les graisses, dans ce tissu adipeux, grâce au processus de lipogenèse (stockage des graisses). La lipogenèse suit deux processus distincts :

L’hypertrophie adipocytaire : lorsque les cellules graisseuses vont grossir
L’hyperplasie : lorsque celles-ci vont se multiplier.

Puis la lypolyse (déstockage des graisses) les convertit en énergie soit en les détruisant soit en les vidant mais en les laissant présente. Le phénomène de cellulite résulte d’un déséquilibre entre ces deux phases du traitement des graisses. Une inflammation apparaît et dans certains cas il y a fibrose.

Les cellules graisseuses se multiplient et gonflent, ce qui comprime les vaisseaux ce qui empêche les toxines d’être éliminées. Les fibres de collagène qui entourent les adipocytes  durcissent, emprisonnant ainsi les cellules graisseuses. La peau présente des capitons et un aspect « peau d’orange » : elle n’est plus lisse.

La cellulite a un effet différent selon le sexe : chez la femme les membres inférieurs sont principales atteints, chez l’homme c’est l’inverse. Le pourcentage est aussi extrêmement différent puisque c’est à 95% les femmes qui en sont victimes.

La raison provient des hormones qui organisent la répartition des graisses dans le corps différemment. Les périodes de la vie d’une femme qui bousculent son taux hormonal, comme la puberté, la grossesse ou la ménopause sont des causes fréquentes de son apparition. L’apport calorique nécessaire n’est aussi pas le même que l’on soit un homme ou une femme.

La cellulite fibreuse trouve souvent un lien avec le manque d’activité physique, particulièrement auprès des femmes présentant un mode de vie sédentaire. Elle a une composante héréditaire mais n’est pas pour autant une maladie génétique.

Nous vous donnons les clefs pour vous en défaire !

Ce que vous mangez a des conséquences directes sur votre cellulite. Premier réflexe à adopter: surveiller l’indice glycémique des aliments de votre assiette. Ensuite, il faut raisonner en termes de qualité des aliments. la qualité de vos aliments compte beaucoup. Il faut consommer des aliments que votre corps va pouvoir facilement intégrer au métabolisme. Aux graisses saturées ou aux acides gras trans, difficiles pour le corps à utiliser, préférez des graisses crues ou des graisses polyinsaturées.

Privilégiez fruits et légume, ils vous permettent de ne pas ingérer trop de sucre, et sont rassasiants.

Faire du sport est un point essentiel dans la lutte contre la cellulite. Choisissez une activité sportive stimulant  la circulation des jambes et en réactivant le tonus musculaire.

Beaucoup de femmes font attention à leur alimentation et qui pratiquent du sport remarquent qu’elles perdent des joues, de la poitrine… mais pas de graisse à l’endroit ciblé. C’est pourquoi le recours à un lipomassage par un expert de santé est important !

Le lipomassage Winback, une solution visible !

Notre équipement de TECAR thérapie Winback est très utile dans ces soins esthétiques. La revascularisation et le drainage lymphatique présentent des résultats impressionnants, et cela sur tous types de cellulites. Grâce aux gestes de nos praticiens experts, le tonus revient et la graisse est éliminée. Le traitement peut être réalisé par un physiothérapeute ou auprès d’une de nos éducatrice beauté (retrouvez l’interview de Patricia Brizon, l’une d’elle ! https://www.winback.com/fr/interview-patricia-brizon-educatrice-beaute-winback/).

Nous vous recommandons un minimum de 6 séances à raisons d’une à deux par semaines, si vous voulez des résultats visibles, il conviendrait d’en effectuer le double.