Les Syndromes d’Ehlers-Danlos (SED) regroupent les pathologies héréditaires du tissu conjonctif caractérisées par la triade :

  • Hyperlaxité articulaire
  • Hyperélasticité cutanée
  • Fragilité des tissus conjonctifs.

Les SED sont essentiellement engendrés par des anomalies de biosynthèse et de structure de la matrice extracellulaire, notamment du collagène. [1]

Chez les patientes atteintes de SED hypermobile, des troubles vésico-sphinctériens sont fréquemment retrouvés :

  • Dysuries
  • Nycturies
  • Prolapsus vésical/utérin/rectal
  • Reflux vésico-urétéral
  • Infections urinaires récidivantes

La cause des troubles dysuriques s’explique en urodynamique par l’hypocontractilité détrusorienne. La constipation, symptôme fréquent chez les patients SED, associée ou non à un traitement antalgique morphinique, peut aussi provoquer cette symptomatologie dysurique[2]

Les études montrent que l’amélioration de la perfusion vésicale peut agir sur l’hypocontractilité détrusorienne. [3] De plus, associée à un traitement adapté [4], la stimulation des fibroblastes permet une production d’un collagène de meilleure qualité élastique.

Les objectifs Winback :

  • Améliorer la biosynthèse de collagène
  • Améliorer la perfusion vésicale
  • Accompagner la rééducation périnéale
  • Lutter contre la constipation

Winback, de par son effet biologique et son effet diathermique, améliore la perfusion vésicale et la stimulation collagènique [5] [6]. La combinaison de Winback et des techniques de rééducation périnéale optimise donc le traitement proposé aux patientes SED présentant des dysuries.

En pratique, la première étape du traitement sera l’application de l’électrode CET en mode DYNAMIC en diathermie forte, en regard de la vessie, ce qui permettra cette perfusion vésicale et la stimulation fibroblastique. Un bilan périnéal précis, indiquera les éventuels troubles du tonus, hypertonie ou hypotonie du plancher pelvien, ce qui orientera le traitement en y associant l’énergie Winback. Le relâchement sera obtenu plus rapidement, ou la prise de conscience de plancher pelvien sera optimisée ; l’énergie Winback accompagnant cette prise en charge de façon antalgique, toujours avec ces effets biologiques et diathermiques.

Le protocole constipation peut être aussi proposé aux patientes présentant une constipation de transit induite ou non par un traitement morphinique, afin d’améliorer la perfusion intestinale (DEEPCET) et augmenter le péristaltisme (massage abdominal avec le bracelet RET).

                              Aurore Chambaudu
Kinésithérapeute – Ostéopathe
Responsable Winback Academy Woman

Études citées :

[1] Protocole national de diagnostic et de soins (PNDS) Syndromes d’Ehlers-Danlos Non Vasculaires, Centre de Référence des Maladies Osseuses Constitutionnelles (MOC) Sites constitutifs pour les syndromes d’Ehlers-Danlos Non Vasculaires, Filière de santé maladies rares de l’os, du calcium et du cartilage (OSCAR) ; Mars 2020

[2] Etude urodynamique des troubles vésicosphinctériens dans le syndrome d’Ehlers-Danlos

  1. Dragomir Kirchner, N. Bayle, E. Hutin, C. Hamonet, J.-M. Gracies, C.-M. Loche, Annals of Physical and Rehabilitation Medicine 56S (2013)

[3] Kershen R.T., Azadzoi K.M., Siroky M.B. Blood flow, pressure and compliance in the male human bladder J Urol 2002 ;  168 : 121-125

[4] Abnormal formation of collagen cross-links in skin fibroblasts cultured from patients with Ehlers-Danlos syndrome type VI. Proc Assoc Am Physicians. 1997 Jan; 109(1):33-41.

[5] Does the Application of Tecar Therapy Affect Temperature and Perfusion of Skin and Muscle Microcirculation? A Pilot Feasibility Study on Healthy Subjects;  Ron Clijsen, Diego Leoni, Alessandro Schneebeli, Corrado Cescon, Emiliano Soldini, Lihui Li, Marco Barbero ; J Altern Complement Med, 2020 Feb;

[6] TECAR therapy for Peyronie’s disease: a phase-one prospective study. Great evidence in patients with erectile dysfunction]; Carlo Pavone 1, Davide Castrianni, Salvatore Romeo, Enrica Napoli, Manuela Usala, Giuseppa Gambino, Dalila Scaturro, Giulia Letizia Mauro; Urologia; Avril-Juin 2013Your Content Goes Here