Témoignages de praticiens sur la técarthérapie Winback

Utilisée par plus de 3 200 praticiens à travers le monde, la technologie de técarthérapie Winback a révolutionné les techniques de rééducation en associant l’expertise manuelle au courant haute fréquence TECAR. Découvrez ce qu’en disent les professionnels de la santé, du sport et de la physio-esthétique.

Découvrez aussi les témoignages de patients

Caroline Rannou, kinésithérapeute à Brindas (69)
J’utilise Winback dans ma pratique quotidienne. Au début, j’étais un peu sceptique sur l’utilisation sur chaque patient. Et finalement, j’en arrive à me rendre compte que je l’utilise sur 80% de mes traitements, à savoir pour des inflammations, des douleurs, des hématomes, en drainage lymphatique…

Un très bon ami à moi m’avait dit : ça majore énormément les effets de tes mains, ce qui est véridique. Mon cabinet est un cabinet général où l’on reçoit divers patients de divers horizons, qu’ils soient sportifs, non sportifs, totalement sédentaires… Le facteur prépondérant pour eux c’est la douleur. C’est « j’arrive, j’ai mal, je ne veux plus avoir mal ».

Effectivement, Winback permet de gérer cette douleur assez rapidement par rapport à d’autres technologies donc mes patients sont relativement contents. Le processus de régénération se met en place par dessus mais eux ce qu’ils voient déjà dans un premier temps, c’est le fait qu’ils ont moins mal.

Ce qui m’a séduit dans Winback c’était déjà la nouveauté. C’était intéressant d’avoir une technologie que n’avaient pas forcément mes autres confrères. La découverte de cette technologie est intéressante aussi. Il faut savoir qu’à la base, je n’étais pas anti-physio mais je n’en faisais pas beaucoup. Et maintenant, je fais 80% de Winback donc j’ai totalement changé ma façon de pratiquer et de voir les choses.

Une anecdote qui m’a bien marquée dans mes débuts c’était un de mes jeunes patients qui arrivait, opéré fraîchement d’un croisé, très sportif, il fallait qu’il récupère son genou ultra rapidement. Pas de chance : suite à son opération, il a eu un énorme hématome, son genou était très noir et faisait 4 fois son volume habituel. J’ai utilisé Winback sur son hématome et sincèrement, en deux séances, l’hématome s’est vraiment résorbé et lui, bluffé de repartir en pouvant plier son genou alors qu’il était arrivé avec un genou très très raide à la base.

Je conseille totalement Winback à tous mes collègues. Effectivement, c’est quelque chose qui fonctionne, qui est même assez agréable pour le thérapeute, qui est très agréable pour le patient donc tout le monde gagne à utiliser Winback.

Aurore Chambaudu, kinésithérapeute à Sucy-en-Brie (94)
Mes mobilisations et manipulations sont beaucoup plus efficaces. Les patients en ressentent les bénéfices rapidement. La técarthérapie offre une augmentation de la mobilité avec moins de douleur.

Patricia Brizon, éducatrice beauté à Paris
Les résultats après une séance de tecar thérapie, c’est un résultat déjà avec toute l’amélioration circulatoire de bien-être, de jambes légères si c’est pour le corps, d’un effet coup d’éclat par ce que le teint c’est éclaircie au niveau du visage, donc un effet immédiat grâce à la relance de tout ce qui est circulatoire, de tout ce qui est drainage.

Jean-Christophe Nicolas, kinésithérapeute spécialisé en pathologie sportive, en charge des triathlètes de l’Ironman
De très nombreux triathlètes connaissent la tecar thérapie et sont demandeurs de ce type de soins. La tecarthérapie Winback s’intègre parfaitement à ce genre de manifestation car elle laisse les mains du kiné libres pour qu’il puisse exercer son art (thérapie manuelle ou massage). Associée à d’autres techniques de kinésithérapie (mobilisations articulaires, étirements, dry needling, taping neuro musculaire), elle est une aide précieuse à la réussite de mes traitements.

Yann Dubois, kinésithérapeute du sport à Cestas (33)
On utilise Winback au quotidien sur pratiquement tous les patients, sur la traumatologie et la traumatologie du sport. On aime bien l’utiliser de deux manières différentes : sur table, en thérapie manuelle, on va vraiment traiter les tissus mous et tout ce qui va avec ; et en dynamique sur le plateau technique, sur de la réathlétisation, sur le travail de reprogrammation neuromusculaire.

En premier lieu, ce qui m’a séduit dans la technologie Winback c’est surtout l’évolution technologique, le fait de pouvoir me remettre en question dans ma pratique et de pouvoir travailler différemment en utilisant mes mains, sans pour autant laisser le patient dans un coin branché avec des électrodes ou des infrarouges et puis c’est tout. Et surtout pouvoir utiliser avec mes mains une nouvelle technologie et en faire bénéficier le patient pour que les délais de cicatrisation soient réduits.

On a de très très bons résultats sur des pathologies telles que les capsulites rétractiles. On a de bons résultats, moins facilement quantifiables, sur tout ce qui est lésions musculaires, tendineuses, sur tout ce qui est lésions de tissus mous. C’est qualitatif, nous on le sent. Moi je vais le sentir à la palpation, avec mes mains, sur mes bilans intermédiaires et finaux. Par rapport à d’autres patients que j’avais avant, c’est difficile à quantifier parce que chacun réagit différemment. Globalement, on a de très bons résultats sur toutes les pathologies. Les plus remarquables c’est pour les capsulites.

Je conseillerais Winback à des collègues qui aiment travailler en manuel sur des sportifs avec des pathologies telles que la traumatologie ou la traumatologie du sport, ça apporte un vrai plus.

Cécile Rognoni, kinésithérapeute à Tourves (83)
J’utilise la técarthérapie dans mon quotidien, que ce soit en thérapeutique ou en esthétique.
J’utilise Winback car c’est un adjuvant a nos mains. J’ai des résultats concrets et visibles et surtout qui apportent un confort d’utilisation aussi bien pour le kiné que pour le patient.

Les résultats sont réellement impressionnants parce que dès la première séance, en massant avec les électrodes, on sent les tissus qui se relâchent, on sent une amélioration de la qualité de la peau. Et surtout en thérapeutique, au niveau des douleurs, les patientes disent au bout d’une seule séance que les douleurs ont énormément diminué. Donc on a une action antalgique très rapide.

Ce qui me plaît le plus dans mon Winback c’est la facilité d’utilisation. C’est pas quelque chose que l’on branche sur un patient et puis on s’en va. C’est vraiment le prolongement de notre main. Ce qui me plaît c’est qu’on reste en contact avec le patient.

Loïc Dechaine, kinésithérapeute des Sharks, équipe de basket professionnel d’Antibes (06)
La TECAR thérapie permet pour le thérapeute d’associer une technologie de courant à haute fréquence apportant une stimulation cellulaire à l’ensemble de son expertise manuelle et de rééducation. Ainsi, le praticien n’a pas besoin d’un outil préprogrammé comme proposé mais plutôt d’une technologie intuitive s’adaptant à ses propres méthodes de travail.

Winback présente des innovations pour faciliter et accélérer les séances de thérapie manuelle. Ces nouvelles technologies exclusives à Winback, permettent d’atteindre l’ensemble des tissus intéressés dans un temps record. Ainsi, grâce à Winback, la técar thérapie sous l’expertise du praticien devient plus rapide (5 à 10 min en moyenne) et encore plus efficiente !

C’est l’efficacité de la technologie Winback dans le drainage qui m’a le plus séduit. Les FixPads me permettent de conserver la liberté de mes mains et de garder ma gestuelle avec la puissance de la técarthérapie en plus.

Samuel Rocès, kinésithérapeute de la Fédération Française de Cyclisme
Le service médical de la Fédération Française de Cyclisme avec Samuel Rocès et le Dr. Jacky Maillot valident et confirment l’efficacité de Winback en tecarthérapie. Dernier évènement en date, l’utilisation de Winback sur Joris Daudet en BMX, médaille d’or au championnat d’Europe à Baku, nouveau champion de France et dans le top 5 mondial.

Lucas Bernat-Salles, kinésithérapeute au Centre national de Ski et de Snowboard d’Albertville (73)
J’ai eu à soigner en urgence une récidive de tendinopathie des adducteurs deux jours avant une course. La première apparition de cette tendinopathie avait été soignée en plusieurs semaines, rendant l’athlète très sceptique et surtout inquiète sur sa participation aux épreuves de la semaine. Finalement, les effets bénéfiques ont été ressentis des la deuxième séance et l’athlète a pu participer aux épreuves sans gêne fonctionnelle.

La Winback a pour l’occasion été renommée la « machine magique ». Contrairement à d’autres appareils, la tecar thérapie Winback ne se fait pas au dépend de l’acte de rééducation mais de manière simultanée. Travaillant très majoritairement à la main, c’est cette approche qui m’a beaucoup plu.

Serge Krakowiak, kinésithérapeute de l’équipe de basket professionnel d’Orléans Loiret Basket
Avec la reprise intensive, quelques douleurs musculaires et tendineuses sont apparues. J’ai alors traité Marc-Antoine Pellin avec Winback. Il a tout de suite senti les effets bénéfiques de la técarthérapie. Deux à trois fois par semaine, après les entrainements et en alternance avec des bains froids, je travaille donc sur ses ischios jambiers et le tenseur du fascia lata, essentiellement en mode récupération.

Après un massage de quelques minutes avec l’électrode capacitive, j’utilise plus volontiers l’électrode Myback résistive pour masser les zones sensibles. Cette électrode me laisse une totale liberté de mouvement, et le massage est plus ciblé, notamment sur les insertions tendineuses autour du genou (patte d’oie, tête du péroné).

Puis je finis la séance avec l’électrode capacitive. Je me sers également beaucoup du Winback avec les autres joueurs de l’équipe, que ce soit sur les entorses de chevilles, les tendinites ou les contractures musculaires.

Daniel Hug, kinésithérapeute à Saint-Maurice (94)
Ce qui est intéressant c’est que la técarthérapie Winback a une action sur toutes les structures : myofasciale, ostéo-articulaire et neurogène. C’est donc le raisonnement clinique qui affinera notre traitement et qui nous indiquera quel tissu il faut traiter. En cas de sciatique discogénique, la mobilisation en décubitus latéral en RET Lowpulse 10% permet de raccourcir le temps de traitement et de passer plus rapidement les grades de Maitland. En cas de sciatalgie d’origine myofasciale, j’utilise depuis peu la tecar thérapie pour le traitement des triggers points, des centres de coordination et de fusion et le crochetage des fascias avec les têtes rectangulaire avec plus ou moins de pression et de mobilisation.

Frédéric Palmer, kinésithérapeute et ostéopathe au Centre Palmer d’Istres (13)
Utilisant la radiofréquence depuis quelques années, je me rends compte au quotidien de l’intérêt de cette technologie, mais je dois dire que depuis que j’utilise la tecar thérapie Winback, mes séances ont radicalement évolué. Le confort ressenti par mes patients et moi-même me permet de mettre en place des traitements nouveaux et de m’engager dans des domaines de plus en plus variés. La facilité avec laquelle je peux cibler mes actions est bluffante. Pour résumer, je dirai que la técar thérapie Winback a donné un souffle nouveau à mes séances, qu’elles soient thérapeutiques ou esthétiques.

Laure Belaribi, coach sportive à l’espace KinéSport de Fréjus (83)
Winback est une machine dont on est très satisfait. C’est une machine avec laquelle on va bien travailler l’aspect de la peau, l’aspect drainage et avec laquelle on a de bons résultats. Ce qui nous a séduit dans la technologie Winback, c’est que c’est un appareil qui est quand même « biologique », dans le sens où l’on respecte le processus naturel biologique sauf qu’on va l’accélérer avec la Winback donc du coup ce n’est pas quelque chose d’invasif, ni d’abrasif.

On respecte le protocole naturel du corps sauf qu’on l’accélère et on va l’aider avec certains protocoles pour aller beaucoup plus vite au niveau de l’élimination. Chez certaines personnes qui ont de très bons résultats, j’ai eu un kilo de perdu par séance. Après, effectivement, c’est une personne qui a adopté ce que j’appelle du bon sens alimentaire à côté, qui a fait une activité physique et sportive et qui a pris ça très au sérieux et du coup, les résultats ont payé. 6 kilos en 6 séances, c’est quand même super. Avec un pourcentage de masse grasse au niveau du ventre de perdu assez impressionnant.

En plus du côté esthétique de ces machines, c’est des machines qu’on peut conseiller aussi au niveau thérapeutique. En kiné, ils ont de très très bons résultats. Je le vois parce que j’ai des clientes en commun avec les kinés. Souvent, elles démarrent avec la Winback dû à leur pathologie, et quand elles voient les résultats, elles se disent qu’au niveau esthétique, on peut avoir de très bons résultats et c’est souvent comme ça que je récupère pas mal de monde en Winback.

Régis Mecca, kinésithérapeute au Centre national de Ski et de Snowboard d’Albertville (73)
J’ai vu une sprinteuse qui fait du 100 mètres et qui s’est fait une lésion musculaire au niveau du droit antérieur. C’est une récidive. À 48 heures de la lésion, je lui ai fait une séance de técarthérapie Winback selon le protocole et ensuite elle a passé une échographie chez son médecin du sport à 7 jours post-lésion. La remarque du médecin a été : ta lésion est vascularisée comme à 15 jours en post-lésion. Elle était très heureuse et son médecin également.

Fabrice Béarez, kinésithérapeute/ostéopathe du sport à Louvil (59)
J’obtiens en kinésithérapie comme en ostéopathie un gain de temps considérable sur mes traitements. Les soins avec la TECAR thérapie Winback sont devenus indispensables dans mon quotidien professionnel : soin de sciatalgie rebelle, détente de points douloureux dans la fibromyalgie, capsulite d’épaule, utilisation en récupération d’amplitude articulaire avec Myback, drainage rapide d’œdème en post-traumatisme, traitement des entorses, contractures … Les patients sont surpris des résultats rapides dans la grande majorité des cas (moins de douleur, gain d’amplitudes et maintien dans le temps). Au quotidien, des joueurs professionnels viennent se faire soigner aussi bien pour de la préparation, des soins ou encore de la récupération, la reprise sportive en cas de blessure étant optimisée avec Winback.

Serge Mas, kinésithérapeute et ostéopathe à Nieuwerkerken (Belgique)
Je travaille depuis presque un an avec la tecarthérapie Winback que j’ajoute à tous mes traitements manuels. L’énergie Winback est remarquable car elle renforce mes actes. Sans douleur, j’arrive à traiter les tissus les plus profonds. Mes patients bénéficient d’une guérison plus rapide, même avec des pathologies chroniques comme une épaule gelée ou une arthrose. J’utilise Winback pour quasiment toutes les pathologies. J’obtiens de meilleurs résultats, en moins de temps !

Jean-Marc Lemarchand, kinésithérapeute à Mios (33)
Étant un ancien kiné, j’ ai connu plusieurs périodes et techniques révolutionnaires. J’ai adhéré rapidement à la technique de Winback car en phase intellectuellement et manuellement. La TECAR grâce à Winback n’est pas un appareil de plus, mais une réelle technique manuelle qui vient en complément de notre pratique quotidienne.

Il va sans dire que les patients ont bénéficié pleinement de cet apport thérapeutique. L’ approche a été excellente : “je sens que vous me faites du bien”, “ c’est agréable”, “je vais mieux” ont été les réponses spontanées des la première séance.

Philip Kums, kinésithérapeute au centre Praktizon de Zonhoven (Belgique)
Avec l’aide de la technologie Winback, mes mobilisations et manipulations sont beaucoup plus efficaces. Les patients en ressentent les bénéfices rapidement. La técarthérapie Winback offre une augmentation de la mobilité avec moins de douleur.

Pierre Montes, kinésithérapeute du sport à Fontaine-lès-Dijon (21)
La thérapie Winback fait désormais partie de mon quotidien. Elle vient compléter et renforcer mon travail manuel. Sa modularité me permet de l’adapter à tout type de traitement, de la rééducation très fine de la main à la cuisse du sportif de haut niveau. J’apprécie tout particulièrement la technique Myback qui me permet de traiter avec l’énergie Winback avec une grande précision et le ressenti immédiat des modifications tissulaires. Winback est entré dans mon quotidien de thérapeute et je ne voudrais plus m’en passer tant les résultats et les retours des patients sont bons !

Florent Derail, kinésithérapeute du sport à Étrat (42)
J’utilise principalement Winback sur des pathologies sportives donc principalement des tendinopathies, lésions myo-aponévrotiques, puis ensuite, de la rhumatologie, de la traumatologie. Ce qui m’a séduit dans la technologie de Winback avant tout c’est l’évolution de la machine par rapport aux autres machines de Tecar. Il y a une réelle évolution par rapport à ce que les kinés demandaient sur le terrain.

Ce qui m’a séduit aussi ce sont les traitements : c’est beaucoup plus rapide avec Winback qu’en manuel pur. J’ai un marathonien qui est venu au cabinet en janvier, qui se plaignait d’une tendinopathie, principalement au niveau de l’enthèse du tendon, et il préparait ses championnats de France d’avril. Il boîtait à l’entraînement mais il avait quand même envie de faire sa préparation. Grâce à Winback, entre autres, il a réussi à s’entraîner sur ses trois mois de préparation et à terminer 4ème aux championnats de France de marathon donc c’est une bonne nouvelle pour lui d’abord et puis, pour nous aussi.

Je conseillerais et j’ai conseillé Winback à des collègues, et notamment à mon associé. Je lui ai dit assez rapidement que ce serait bien que l’on ait deux Winback parce que c’est une machine que l’on utilise très régulièrement et qu’on a besoin de deux appareils comme celui-là. D’une part, parce que les patients sont très contents, même après la première séance. Et parce que ça accélère la cicatrisation. On utilise Winback avec l’électrothérapie associée, les crochets, les ventouses, on l’utilise en dynamique, en thérapie manuelle, c’est vraiment un outil très global et très intéressant.

Bart Penez, kinésithérapeute au centre Paramount Health and Rehabilitation de Bruges (Belgique)
Nos spécialisations sont principalement dans les techniques ostéopathiques et la thérapie manuelle pour les troubles de la colonne vertébrale, les blessures sportives et la réathletisation. Nous utilisons la Winback thérapie, en combinaison avec la thérapie manuelle, principalement en préparation relaxation myofasciale, pour les problèmes de genou et de la hanche et les blessures sportives spécifiques (musculaires et du tendon).

La dynamique intracellulaire offre un gain de l’absorption par l’œdème et les troubles post-traumatiques. Les patients réagissent très positivement aux techniques Myback : réduction de la douleur et amélioration de la mobilité. J’utilise tous les jours la Winback thérapie sur plusieurs troubles locomoteurs.

Christian Joubert, kinésithérapeute à Saint-Herblain (44)
C’est l’efficacité de la technologie Winback dans le drainage qui m’a le plus séduit. Les FixPads me permettent de conserver la liberté de mes mains et de garder ma gestuelle avec la puissance de la tecarthérapie en plus.

Anis Masmoudi, kinésithérapeute à Sfax (Tunisie)
La TECAR thérapie par Winback est une technique innovante adapté aux demandes du patient et du praticien. Elle leur offre un confort qui favorise un bon déroulement des séances de rééducation et garantit un résultat rapide. C’est miraculeux !!!

Serge Boissonnet, kinésithérapeute et ostéopathe à Aubagne (13)
Après une analyse biomécanique, une installation de FixPads résistifs permet une sollicitation optimale en chaîne du membre supérieur! Et ce, avec un mouvement adapté sur une plateforme oscillante bien connue dans le monde kinésithérapique.

Thibault Lecomte, kinésithérapeute à La Madeleine (59)
Première séance de tecarthérapie avec Winback et déjà des résultats surprenants. Merci Winback !

Frédéric Delacour, kinésithérapeute et ostéopathe à Ormesson-sur-Marne (94)
Winback n’est pas un appareil de plus, mais une réelle technique manuelle mise en complément de notre pratique quotidienne.

Pascal Gohier, kinésithérapeute de l’équipe de France féminine de basketball
Pour nous, le summum c’est d’avoir 12 joueuses opérationnelles chaque jour. L’intérêt de la técarthérapie, c’est qu’on peut quand même conserver nos mains, qui est notre principal outil. L’ajout de la técar va nous permettre de gagner du temps et de l’efficacité sur la résorption d’un œdème ou d’une fibrose sur un ligament qui a mal cicatrisé.

Guy Everts, kinésithérapeute à Beveren (Belgique)
Depuis 5 mois, je soigne un groupe de 10 patients atteints de fibromyalgie par Winback Therapy. Mes séances durent 25 minutes, débutant par un massage en CET dynamique avec une thermie moyenne à 30/40%.

Le travail manuel, étirements, frictions transverses, mobilisations, fasciathérapie, s’effectue grâce aux FixPads RET positionnés en myBack toujours en thermie moyenne ressentie par le patient. Nous avons une liberté de travail à deux mains avec une qualité palpatoire pour s’adapter aux algies. J’insiste sur l’échange constant avec mon patient pendant la séance. Je n’hésite pas à diminuer la diathermie les deux premières séances.

S’il existe des troubles digestifs, j’adapte une période en faible thermie Lowpulse en Deep CET. Toutes les séances se terminent par un retour au calme efficace en CET Lowpulse 10 %. Grâce au soulagement de la douleur complète et la mobilité tissulaire, j’ai pu objectiver l’efficacité de la Winback Therapy par les délais augmentés entre deux séances.

Aujourd’hui : 4 patients sur 10 ne sont vus que toutes les 6 semaines, 4 patients tous les mois et 2 patients toutes les 2 semaines. Mes patients se sentent généralement moins fatigués et plus forts mentalement. Les signes de dépression diminuent car ils vivent une expérience positive avec la Winback Therapy.

La contribution du thérapeute est primordiale pour cette pathologie et Winback répond à cette logique de soin. Chers collègues, j’ai du mal à le croire mais je peux dire sincèrement que j’ai 10 patients fibromyalgiques motivés !! La coopération du patient reste essentielle !!

Michaël Stassin, kinésithérapeute à Frameries (Belgique)
Je suis kiné depuis 22 ans et cette « machine » est la première qui ait rencontré un succès immédiat auprès de ma patientèle…
Pour eux, l’essayer, c’est l’adopter tant cette technique est confortable et les effets immédiats.

Du reste, en tant que praticien, c’est la première fois que j’ai le sentiment de faire partie d’une communauté d’utilisateurs qui partagent leurs expériences quotidiennes permettant, au passage, l’évolution du matériel utilisé.

A coup sûr, Winback deviendra incontournable pour la tecartherapie et donc dans les cabinets de kinésithérapie.

Sadok Zarrouk, kinésithérapeute à Tunis (Tunisie)
En 38 ans de pratique physio-kinésithérapique, c’est le 1er appareil qui m’ait fasciné et se soit imposé à ma pratique journalière, donnant une satisfaction époustouflante et faisant appel à la reflexion et la dextérité manuelle. Cela change des recettes toutes faites des appareils de physio faisant des praticiens des « presse-boutons » ! Ce qui est très appréciable, en plus, c’est que l’on se retrouve à communiquer avec une communauté de consoeurs et confrères compétents et sympas.

Stephane Imbault, kinésithérapeute de l’équipe de France de judo
C’est une technique novatrice qui permet notamment d’accélérer la récupération des blessures de nos judokas, pour un rapide retour à la compétition. On l’utilise souvent sur les blessures fraîches, surtout ligamentaires et musculaires.

Sophie Paris, kinésithérapeute à Bordeaux (33)
Je pratique surtout la traumatologie des sportifs et la rééducation posturale, entre autres. La plupart du temps, je reçois dans mon cabinet des sportifs, des danseurs, des rugbymen, des coureurs marathoniens, des athlètes… Chez ces patients-là, il y a beaucoup de pathologies de type lésions articulaires, musculaires, ligamentaires, tendineuses, grosses contractures…

Sur tous ces traitements, le fait d’utiliser Winback, ça m’a permis d’optimiser mon traitement, notamment déjà dans le gain de temps, dans le massage. Une contracture, au lieu de la faire lâcher et céder en 20 minutes, on a une efficacité au bout de 10 minutes.

Ensuite, forcément, avec les échanges intracellulaires et extracellulaires, qui sont accélérés sous Winback, on a un meilleur drainage, une diminution de la douleur évidentes, une diminution de l’inflammation locale. Nous avons aussi la possibilité de faire des exercices en proprioception avec un meilleur recrutement des fibres musculaires tout en travaillant leur endurance à l’effort, un meilleur recrutement de tous les récepteurs sensitifs, une accélération du processus de cicatrisation.

J’ai une patiente qui préparait depuis un an le marathon de Bordeaux, elle présentait à 5 semaines de ce marathon une tendinopathie nodulaire du Tendon d’Achilles. On a traité, à raison de 2 ou 3 fois par semaine, sa tendinopathie sous Winback. Elle a, du coup, adapté son entraînement à l’effort, à l’endurance en décharge. Résultat : elle a pu courir son marathon au bout de 5 semaines, elle l’a terminé en 3 heures 50 et sans douleur.

Un autre exemple, chronique celui-ci : le patient était un danseur du Grand Théâtre qui, lui, devait faire toute sa saison. Il ne pouvait pas s’arrêter pour se faire opérer. Il avait une tendinopathie fissuraire du tendon rotulien. On a entamé un traitement Winback de façon assez chronique. Du coup, il a pu continuer et terminer sa saison sans problème, il a pu faire ses sauts sans appréhension. Le tendon en lui-même était beaucoup moins douloureux, beaucoup moins inflammatoire. La cicatrisation se faisait malgré les sollicitations qu’il faisait au quotidien. En théâtre, c’est 8 heures de danse par jour, de façon intensive.

Donc je recommande l’utilisation de Winback à mes confrères et consœurs pour optimiser leur traitement, pour qu’ils puissent faire tout type de rééducation, qu’elle soit antalgique, drainante, en charge, en décharge, proprioceptive, rééducation de confort. Avec Winback, on optimise le traitement et on accélère la cicatrisation. C’est un bel outil de travail pour pouvoir réaliser plein de traitements.

Découvrez aussi les témoignages de patients