Traiter les entorses avec la tecarthérapie Winback

Qu’est-ce qu’une entorse ?

L’entorse se définit comme la lésion traumatique d’un ou de plusieurs ligaments. S’il s’agit d’une simple élongation ou d’une rupture partielle du ligament, on parle d’entorse bénigne. S’il s’agit d’une rupture totale ou de l’avulsion de son enthèse, on parle d’entorse grave.

L’entorse aigüe résulte d’un traumatisme brutal. Elle est douloureuse et s’accompagne souvent d’un œdème et d’une ecchymose. Une entorse récurrente ou douloureuse (avec la création d’une sorte de fibrose autour du ligament, avec perte d’élasticité car mal ou pas soignée) résulte d’une sollicitation habituelle de l’articulation en mauvaise position ; elle est la séquelle d’une entorse aigüe ou liée à un dysfonctionnement articulaire. Le bilan et le traitement de ces deux entités diffèrent, mais toutes deux peuvent se résoudre par l’utilisation de la tecarthérapie.

Exemple : Traitement d’une entorse aigüe de la cheville avec la tecarthérapie

La tecarthérapie Winback peut être utilisée pour traiter de nombreuses entorses, comme par exemple l’entorse aigüe de la cheville. Pour ce faire, on commence par la stimulation vasculaire du creux poplité avec l’électrode convexe. Ensuite, le praticien peut procéder à un massage des muscles fibulaires et du tibial postérieur (mode CET) puis appliquer tout autour du coup de pied afin de réduire l’œdème (mode CET lowpulse). Enfin, on peut finir le traitement 2 à 3 minutes sous le calcanéum, avec le mode RET lowpulse.

L’autre intérêt, une fois que la cheville a dégonflé, est d’accélérer la cicatrisation ligamentaire, en utilisant le mode CET ou les bracelets. Cela permet un réel gain de temps, car l’antalgie permet une reprise plus rapide de l’exercice. Enfin, la dernière étape de la rééducation prendra la forme d’exercices de proprioception qui vont permettre de travailler à la remise en route du système de vigilance, pour que le patient retrouve ses sensations et que le ligament redonne les bonnes informations quant à la position de la cheville.

Malgré un traitement adapté, il arrive que certains patients ressentent toujours une douleur. C’est souvent le cas quand il y a eu un gros traumatisme, mais aussi lorsqu’il y a une appréhension à utiliser la cheville. Le fait de fixer les électrodes sur les chevilles va permettre au patient de se rendre compte qu’il n’a pas spécialement de douleur (effet antalgique) et va ainsi pouvoir passer un cap.

L’apport des derniers équipements Winback face aux entorses

Avec la Winshock, qui est particulièrement efficace en phase aigüe, le traitement va plus loin grâce notamment à l’action localisée et rapide, ainsi qu’à la possibilité d’utiliser l’appareil en mode choc thermique pour stimuler les réseaux sanguins et lymphatiques ou de l’utiliser en froid continu pour éviter l’apparition d’œdèmes. Cette action est également efficace dans le but de casser une inflammation chronique (lorsque la cheville reste gonflée au-delà de 10-15 jours).

Chaque phase de la réparation tissulaire a son programme. Par exemple dans le cas d’une entorse de la cheville, après l’application du mode Push Back (15 minutes à 10°C) avec l’accessoire 2.0 pour accélérer le drainage on utilise le mode Push IN (5 minutes à 10°C) avec l’accessoire 1.0 pour un effet anti-inflammatoire.

En cas d’entorse encore douloureuse après plusieurs semaines, la Tecar 6.0 apporte une solution rapide pour restaurer l’élasticité et diminuer la douleur de part ses fortes actions collagèniques et antalgiques.

Vous souhaitez être formé aux équipements Winback afin de leur proposer de nouvelles options de traitement ? Inscrivez-vous à l’une de nos sessions !

Vous désirez être traité par un praticien associant l’énergie Winback à son savoir-faire ? Consultez notre carte des centres équipés !