Le syndrome du canal carpien résulte de la compression ischémique du nerf médian passant sous le rétinaculum des fléchisseurs du poignet dans un canal ostéofibreux. Cette compression maintenue ou répétée va modifier la microcirculation dans les enveloppes conjonctives nerveuses (épinèvre, périnèvre, endonèvre) jusqu’à provoquer une stase veineuse ou un œdème intra fasciculaire qui altérera les transports axonaux du nerf médian.

Cette neuropathie compressive est la plus fréquente, car elle touche 8% de la population mondiale, avec une prévalence de 5,8% chez les femmes.

Le diagnostic est essentiellement clinique ; d’abord grâce à l’interrogatoire, puis par la recherche de troubles sensitifs superficiels et la positivité des manœuvres de provocation.

Cette augmentation de pression dans le canal carpien peut s’expliquer par son anatomie propre, l’anomalie des tissus synoviaux, la surutilisation fonctionnelle du poignet ou les changements hormonaux (lors de la grossesse, du post-partum ou lors de la périménopause), d’où sa prévalence féminine.

La compression du nerf qui induira une perte de glissement peut être directe, ce qui endommagera la gaine de myéline ou l’axone, soit indirecte, avec une compression de la vascularisation du nerf. Les symptômes sont donc une diminution de la conduction nerveuse, des paresthésies et des douleurs sur le territoire sensitif du nerf médian.

Comment soulager les symptômes avec Winback ?

Les objectifs seront à établir après avoir procédé à un diagnostic différentiel (atteintes radiculaires C6-C7, syndrome de la traversée thoraco-brachiale, myélopathies cervicales, neuropathies périphériques, paresthésies fonctionnelles, etc…). Le traitement Winback permet de traiter les symptômes liés au syndrome du canal carpien et ainsi de retarder le plus possible le traitement chirurgical.

Les objectifs Winback et leur traitement :

  • Améliorer la microcirculation des enveloppes du nerf médian : CET en diathermie forte
  • Diminuer la stase veineuse ou l’œdème : CET dynamique en diathermie douce sur le carpe avec un appel vasculaire en amont en diathermie forte.
  • Améliorer la trophicité des éléments constituant le tunnel ostéofibreux et notamment le rétinaculum : RET en diathermie forte puis travail manuel avec les bracelets RET.
  • Rétablir le glissement neural du nerf médian : montage en 2.0 avec une plaque de retour fixée sur le bras en regard du nerf médian (face antérieure) et le bracelet RET autour des métacarpes, pour optimiser les traitements neurodynamiques.

Winback et chirurgie du canal carpien

Dans le cas d’atteinte sévère, l’intervention chirurgicale devient inévitable pour libérer la compression du nerf médian, en ouvrant le canal dans la portion ligamentaire.

Si le nerf a été comprimé longtemps, il n’est pas rare de conserver des hypoesthésies ou des douleurs. La revascularisation du nerf par le traitement Winback, en CET permettra alors une antalgie post-opératoire en contrôlant les paresthésies qui font suite à la levée de la compression.

Le traitement de la cicatrice sera également intéressant pour éviter les pathologies cicatricielles.